Prov. Quebec: 514-288-8778    Contact

Aérodium 2008 - Page d'archive

Simulateur de parachute. Montréal Québec.

Achetez un vol ici !

Saut en parachute. Montréal, Québec.

Page d'archive de l'Aérodium de St-Hyacinthe (2008).

PAGE SUR L'HISTORIQUE DE L'AÉRODIUM QUÉBEC - PROJET 2
LE PROJET 1 ÉTAIT CELUI DU LÉVITARIUM À SAINTE-AGATHE

L' Aérodium, le projet de simulateur de vol (chute-libre) qui devait prendre le jour à l'été 2008 à Avila dans les Laurentides n'ouvrira pas ses portes du à des problèmes de santé du promoteur concepteur. Malgré cette mauvaise nouvelle son partenaire Guillaume Lemay Thivierge souhaite toujours poursuivre le projet dans le futur et offrir un jour aux québecois un simulateur de chute -libre !

Notez que l'Aérodium a été constuit à St-Hyacinthe. Il devait y être opéré pendant un certain temps avant d'être démonté et transporté à Avila dans les Laurentides


*************************************************
Ancienne page de promotion de L'Aérodium version 1 (2008)
*************************************************

Enfin au Québec, un simulateur de chute libre !! Une soufferie verticale pour parachutistes qui permet d'accueillir jusqu'à quatres sauteurs à la fois.

De Icare au Québec

Comme vous savez, depuis la nuit des temps, de la légende de Icare en
passant par Léonardo Da Vinci et encore en notre époque moderne, l'être
humain a toujours eu le rêve de voler. On en a fait des contes, des
chansons, des pièces de théâtre, des films, des numéros de cirque, etc.

Si on fouille le moindrement en chacun de nous, dans notre enfance, dans
notre jeunesse, tous et toutes, nous avons eu ce désir de faire comme les
oiseaux. Encore aujourd'hui, combien d'entre nous, ont toujours, secrètement
peut-être, le rêve de s'envoler...

Et puis, lorsque nous sentons particulièrement heureux, lors d'un événement
quelconque, nous employons encore et toujours un vocabulaire aérien : nous
nous sentons aux p'tits oiseaux ; nous flottons ; on ne porte plus à terre
; on ne courre pas, on vole, et quoi encore ?
(Un peu comme moi, aujourd'hui en venant vous présenter ce projet de loisir
qui s'adresse à toute la famille.)

Comme nous le savons, de nos jours, la technologie moderne est arrivée, tant
bien que mal, à réaliser ce rêve. Avions, montgolfières ou autres aéronefs
nous permettent enfin de nous élever et nous déplacer dans les airs.

J'ai dit tant bien que mal, car dans ces avions, nous ne volons toujours pas
nous-mêmes. Nous nous déplaçons dans les airs, va sans dire. Mais, à
l'intérieur d'un appareil. On y est enfermé, attaché, on y mange, écoute des
films, certain dorment, d'autres placottent. Nous savons que nous sommes
dans les airs, mais sommes loin de sentir que nous volons par nos propres
moyens.

DU RÊVE À LA RÉALITÉ

Jusqu'à présent, ce n'est que le parachutisme qui nous permet de nous
rapprocher le plus de ce rêve tant convoité depuis si longtemps. (Et j'en
sais quelque chose!) Mais encore là, ce moyen est difficilement accessible
pour plusieurs. D'abord, ça fait peur : se jeter en bas d'un avion, à 12
mille pieds d'altitude, ce n'est pas nécessairement pour tout le monde, même
si cela est très sécuritaire. Ensuite, ce n'est pas pour toutes les
bourses.

Mais... mais voilà que d'autres rêveurs, tout comme Icare ou Da Vinci ont
continué de rêver et en sont arrivés à inventer un moyen des plus pratiques,
des plus sécuritaires, des moins effrayants et des plus accessibles pour
tout le monde, de 5 ans à 105 ans : L'AÉRODIUM.

Plus besoin de monter à 10 ou 12 mille pieds. Plus besoin d'avion. Plus
besoin d'arnachement compliqué, comme l'exige le parachutisme. Il suffit de
souffler de l'air de bas en haut, de se placer au-dessus de ce vent
ascendant et voilà que nous volons, tout simplement. Parlez-en à la famille
St-Germain!

AÉRODIUM CANADA
C'est en 1980 que naquit le tout premier simulateur de chute libre,
construit par un inventeur Québécois, Jean Saint-Germain. Le succès fut
instantané et planétaire. Ce simulateur, alors situé à Saint-Simon, obtint
un tel succès que l'enthousiasme populaire fit sa propre publicité. Même
Réjean Tremblay donna une vitrine à ce nouveau sport en envoyant le héros de
sa série Lance et compte faire quelques voltiges à ce simulateur de chute
libre.

C'est en s'inspirant de son inventif père que François Saint-Germain,
fondateur d'AÉRODIUM CANADA produisit un nouveau concept de simulateur
semi-mobile. Plus performant grâce aux nouvelles technologies disponibles,
le simulateur d'AÉRODIUM CANADA a déjà fait ses preuves mondialement, en
faisant voler des adeptes, des militaires d'un peu partout sur la planète et
même, des acrobates lors des derniers Jeux Olympiques de Turin.

AÉRODIUM QUÉBEC
Après avoir installé des simulateurs en Italie, en Russie, en Lettonie, aux
États-Unis, en Turquie, en Grèce, aux Émirats Arabes et en Arabie Saoudite,
M. St-Germain fils, a voulu unir ses forces à celles de Guillaume
Lemay-Thivierge, pour créer AÉRODIUM QUÉBEC. Cette compagnie exploitera une
soufflerie verticale dans la belle province, pour permettre l'apprentissage
de cette nouvelle discipline mondialement reconnue.

La souflerie à un diamètre de 10 pieds et soutient les sauteurs en apesanteur grâce à un courant d'air de 200 km/h.

Un saut en parachute avec chute libre d'une altitude de 12,000 pieds dure environ 45 secondes et coûte environ 295 dollars. L'Aérodium vous permettra de rester plusieurs minutes en apensanteur et de vivre cette expérience unique en toute sécurité pour un coût d'environ 100$ par personne.

L’activité est accessible à toutes les personnes en bonne santé. Aucun pré-requis ou expérience n’est nécessaire !!!

Les groupes sont bienvenus et des rabais de groupe seront disponibles.

Dès que plus d’information sera disponible, elle sera affichée ici même sur cette page.

ACHETEZ UNE INITIATION EN SIMULATEUR DE PARACHUTE ICI !

*********************************************
Fin archive Aérodium version 1 2008 St-Hyacinthe / Avila
*********************************************


Achetez un vol ici !

Contactez-nous!


Réservez maintenant

Achetez vos
certificats-cadeaux ici!

VOIR PLUS